PROTECTION DES DONNEES D’ENTREPRISE : COMMENT PROTEGER UNE PETITE SOCIETE D’UNE ATTAQUE

Cette année, les violations de données d’entreprises ont fait beaucoup de bruit dans les médias: Google, Target, Home Depot, eBay, LinkedIn … Si vous pensez que ces attaques ne se produisent que sur les grands groupes, vous avez tort.

La variété de techniques employées par les cyber-criminels pour pénétrer dans votre réseau informatique et recueillir des informations privées est stupéfiante. Dans la réalité, ils ciblent plus souvent les petites entreprises, car elles n’ont souvent pas le temps, la présence d’esprit ou les fonds pour mettre en place les mêmes mesures de sécurité que les grandes entreprises, ce qui les rend plus facile à infiltrer.

Alors quelles sont les précautions que vous pouvez prendre? Voici quelques pratiques de sécurité des données essentielles que les entreprises de toute taille devraient utiliser.

Protégez votre site web

De plus en plus les techniques populaires de cybercriminalité consistent à injecter des logiciels malveillants dans des sites légitimes. Une fois qu’un virus a été glissé dans le code d’un site Web, il y reste et attend d’infecter les visiteurs du site. Pour éviter cela, il est important d’analyser votre site tous les jours afin de dénicher les logiciels malveillants et de laisser une encryption SSL (Secure Sockets Layer) toujours en place.

 Utiliser l’encryptage

Brouiller les données d’une manière qui ne peut être décryptée à l’aide de la clé correcte empêche toute donnée interceptée d’être lisible ou utilisable. Vous pouvez utiliser cette technique pour protéger les informations qui passent d’un ordinateur à un autre par courrier électronique, un disque dur externe, ou autre.

Mettez toujours à jour les Patch de logiciels

Comme les fournisseurs de logiciels reconnaissent les vulnérabilités dans leurs produits, des mises à jour et les correctifs sont mis au point et distribué régulièrement. C’est probablement la mesure de sécurité la plus facile que vous pouvez prendre: il suffit de mettre en place une mise à jour automatique du système.

 Utilisez des mots de passe efficaces

Les mots de passe faibles sont un moyen facile pour quelqu’un d’accéder aux données confidentielles de votre entreprise. Ils doivent être d’au moins huit caractères et inclure: un mélange de lettres majuscules et minuscules, au moins un chiffre et un caractère spécial. Vous pouvez également utiliser une chaîne de trois mots ensemble.

Il est essentiel d’utiliser des mots de passe différents pour chaque compte et de les changer tous les quelques mois. Sinon, un pirate n’a besoin que de craquer un pour accéder à toutes les informations. Un bon programme de gestion de mot de passe peut empêcher que cela arrive.

Mettre en œuvre une politique de médias sociaux

La plupart de vos employés utilisent Facebook. Ainsi, toute information partagée sur les médias sociaux, même si «privée» peut être trouvée et distribuée. Cela comprend toute information confidentielle ou pas sur votre entreprise.

Créez une stratégie de médias sociaux qui indique clairement ce qui peut et ne peut pas être partagée sur l’entreprise via les médias sociaux et les conséquences pour l’employé si ces règles ne sont pas respectées.

Défense en profondeur

La défense en profondeur est une stratégie qui consiste au chevauchement des contrôles de sécurité et les systèmes de surveillance. Le but est d’identifier et de réduire les vulnérabilités, ainsi que les toutes activités de connection qui seront examinées ultérieurement. Les outils utilisés dans ce type de stratégie, incluent des antivirus et des applications anti-spam, pare-feu, contrôle de la confidentialité et des systèmes de surveillance des logs.

Les meilleures tactiques de défense en profondeur dépendent d’une variété de facteurs qui diffèrent entre chaque entreprise. Un professionnel de la sécurité informatique el que Creative IT peut aider à personnaliser la bonne stratégie pour votre entreprise.

Fixez tous les périphériques

Tout dispositif utilisé sur le réseau de l’entreprise, y compris les ordinateurs et téléphones personnels et les fournisseurs un accès à distance, devrait suivre tous les protocoles de sécurité de l’entreprise avant de pouvoir accéder au réseau.

Les supports amovibles tels que les lecteurs flash peuvent introduire des logiciels malveillants. Il est donc important de mettre en place tous les dispositifs de recherche automatisée des virus et utiliser la prévention des pertes de données par logiciel pour limiter la copie des données confidentielles sur des supports non crypté.

Sauvegarde

Peu importe ce que les précautions énoncées ci-dessus soient en place, une violation de données est encore possible. Votre entreprise peut être victime d’un virus informatique malveillant qui arrête votre opération ou un virus ransomware, qui brouille vos données et exige de l’argent en échange de la clé de cryptage. La meilleure façon de se remettre de ce type d’attaque est une restauraion à partir d’une sauvegarde. Consultez un professionnel de l’informatique afin de déterminer la meilleure façon de sauvegarder tous les dispositifs utilisés pour votre entreprise et vérifier les sauvegardes régulièrement pour vous assurer que le système fonctionne correctement.

Il y a des milliers de criminels intéressés par la collecte de vos données électroniques importantes via une variété de moyens qui peuvent être déployés par e-mail, sites Web, navigateurs Web, médias sociaux, petites annonces cliquables, périphériques externes tels que les lecteurs flash, vol physique et plus. Aucune entreprise n’est en sécurité.

L’idée est de reconnaître les vulnérabilités qui permettraient à des pirates de compromettre votre entreprise et vos clients. Une fois que ces faiblesses sont identifiées, vous devez travailler avec un professionnel de l’informatique, tel que Creative IT, pour réduire les risques autant que possible tout en soutenant un système fonctionnel.

Sony et Panasonic développent des disques optiques de 300GB pour le stockage des données d’entreprise

Ces nouveaux produits vont durer des décennies plus longtemps que les bandes magnétiques et les disques durs declarant les deux fabricants informatiques

Sony et Panasonic ont mis au point un disque optique de prochaine génération pour le stockage de données d’entreprises avec une capacité initiale de 300 Go. Surnommé le disque d’archive, il aura les mêmes dimensions que les disques Blu-ray ray actuels et sera également lisible pendant au moins 50 ans . Le disque aura trois couches de chaque côté . Il est attendu sur le marché en 2015 , avec la capacité initiale étendue à 500 Go et 1 To par la suite.

Les capacités plus élevées seront atteintes grâce à des technologies de traitement du signal, y compris la technologie d’enregistrement multi-niveau. Les disques optiques mis au point par Sony et Panasonic ont pour cibles les entreprises proposant des services de cloud computing et des services d’archives en période d’explosion des données en ligne. Les deux sociétés vont commercialiser les disques séparément sous leurs marques .

Comme un type de support d’archivage, les disques optiques ont de nombreux avantages par rapport aux disques durs et supports avec bande magnétique actuels, comme par exemple, leur capacité à être stockés pendant une longue période tout en conservant leur lisibilité. Les disques n’ont pas besoin d’un environnement de stockage spécial avec une température ou une humidité constante et ne nécessitent pas l’air conditionné. Les utilisateurs peuvent également bénéficier d’une consommation d’énergie réduite par rapport à l’utilisation de la technologie linéaire de bande magnétique.

Alors que les cartouches de données LTO Ultrium ont une plus grande capacité que les disques durs, leur durée de vie typique est toujours en dessous des 50 ans que permettent les disques optiques, étant garanties pour durer 30 ans. Les disques durs ont des durées de conservation encore plus réduites, leur taux d’échec après trois ans étant statistiquement d’à peu près 12 pour cent. Sony et Panasonic assurent que, alors que les formats de disques optiques évoluent, la compatibilité entre les générations de support est conservée, et que les disques anciens peuvent encore être lus par ces nouveaux systèmes de stockage d’entreprise. Cependant, les fabricants ne positionnent pas les disques optiques sur le marché des supports de stockage pour consommateurs pour le moment.

Les particuliers à la recherche de solutions de stockage sur Cloud peuvent contacter Creative IT au 04 42 59 22 91 ou envoyer leur demande à info@creativeit.fr

UK Laptop repair service in London SE1

We are proud in introduce our new website www.ukfix.co  based in Central London in SE1.

80 willow walk

Unit 1

London

SE1 5SY

Petit guide de la récupération de données digitales

La récupération de données informatiques peut être une affaire délicate, nécessitant généralement l’aide d’experts en récupération de données de disque dur. Mais, une chose est sure, dans toutes les situations de récupération de disque dur, les experts conseillent les utilisateurs de rester calme et ne pas effectuer de manipulations qui ne feraient qu’empirer les choses.IMG_20130820_085634_536

Une perte de données est une situation très courante qui peut être causée par une erreur humaine, un virus ou de catastrophes naturelles ou d’origine humaine ; mais dans presque tous les cas de récupération de disque dur, il faut confier les données qui doivent être récupérées à un technicien de récupération de données informatiques qualifié.

Seulement dans les cas les plus graves d’atteinte des plateaux, de dégradation magnétique ou les cas ou les fichiers sont écrasés, les données seront considérées comme irrécupérables.

 

 Trois scénarios catastrophiques

Il existe trois scénarios les plus graves causant la perte de données, car ils affectent le stockage physique et électronique :

- Les dommages physiques ou la destruction des serveurs ou des ordinateurs causée par la chaleur excessive d’un incendie ou d’une explosion

- Les dommages physiques des serveurs ou ordinateurs causés par les inondations

- Les dommages physiques aux serveurs ou ordinateurs causés par une chute ou le coup d’un objet lourd

 

Trois scénarios où les données sont récupérables

Dans les situations de perte de données, les cas les plus susceptibles d’ être récupérés sont les suivants :

- Suppression accidentelle d’un fichier ou d’un email causé par une erreur humaine

- Suppression accidentelle d’un fichier ou d’un email due à un virus

- Perte de données sur un ordinateur en raison d’un  virus qui a effacé toutes les données du disque dur

 

Récupération de données à faire soi-même

Si vous êtes sûr que vous avez les compétences pour récupérer vos données  et si vous comprenez le système de partitionnement  des dossiers de votre ordinateur, il y a un certain nombre de mesures que vous pouvez prendre pour augmenter votre succès.

 

Etape 1

Veillez à ce qu’aucunes données supplémentaires ne soient écrites sur le disque après que les fichiers aient été perdus.

La raison de cela est que lorsque l’on supprime un fichier, on retire simplement l’étiquette de localisation tandis que le fichier lui-même reste intact sur ​​le disque. Mais si vous ajoutez de nouvelles données sur le lecteur, vous risquez d’écraser vos données perdues, et la pleine récupération sera moins probable.

 Etape 2

Démarrez l’ordinateur à partir d’une disquette de démarrage DOS et utilisez un programme de récupération de fichier compatible DOS. C’est le moyen le plus facile pour accéder aux fichiers sur votre disque dur avec un système d’exploitation corrompu.

 Etape 3

A défaut, vous pouvez essayer de transférer le disque dur sur un autre ordinateur, de préférence en utilisant le même système de fichiers que votre partition endommagée. Cela pourrait vous permettre de récupérer des informations en utilisant simplement l’Explorateur Windows pour regarder les structures de fichiers.

 Etape 4

Utilisez l’une d’un certain nombre d’outils commerciaux ou freeware disponible pour les tentatives de récupération de fichiers.

Cependant, il n’y a aucune garantie à la récupération de données que vous faites vous-même. Si vos données sont précieuses, ou si vous avez le moindre doute sur les outils, éteignez l’ordinateur et appelez une entreprise de récupération de données de bonne réputation.

 

Les services d’urgence

Récupération de disque dur peut souvent entraîner des défaillances physiques, électroniques , ainsi que la corruption de logiciel .

Pour cette raison, le premier plan d’action pour la récupération des données du disque dur est d’arrêter l’ordinateur si vous croyez qu’il ya quelque chose qui ne va pas, et d’appeler les experts.

Dans certains cas, la mise en route et l’arret de la machine fera plus de dégâts , en particulier si vous entendez un bruit sourd ou des cliquetis lorsque vous allumez le lecteur.

Évitez de retirer le couvercle du disque dur, ce qui peut causer des dommages à l’appareil.

N’essayez pas d’utiliser un logiciel de récupération de données si vous n’êtes pas familier avec celui-ci, car cela pourrait finalement entraver le processus de récupération.

Si vous avez supprimé un fichier ou plusieurs fichiers, ou si vous avez accidentellement formaté votre disque dur, vous devriez éviter l’installation de toute nouvelle information sur ce disque.

Si le disque a été inondé, ne pas le sécher à l’aide d’une source de chaleur excessive ou en l’agitant, ne pas l’ouvrir ou tenter de l’allumer.

Évitez de laisser l’ordinateur sur un meuble mobile, car les chocs et les vibrations peuvent causer des dommages importants sur le disque dur.

 

Le choix d’un expert

Trouver des fournisseurs de services de récupération de données tels que Creative IT rend la tache plus facile.

Si vous envoyez votre disque dur à un expert en récupération de données informatiques , il est essentiel de l’emballer correctement pour éviter tout dommage pendant le transport. Le meilleur emballage est la boîte d’origine.

Pour obtenir des informations sur une récupération de disque dur ou une idée de devis, merci de contacter le 04 42 59 22 91 ou d’envoyer votre demande à info@creativeit.fr

Serveurs : IBM travaille sur un projet de micro serveurs pour rivaliser avec Moonshot de HP

IBM révèle qu’il est en train de développer des micros serveurs pour l’informatique de très grande échelle

IBM travaille à l’élaboration de micro serveurs à base de processeurs de faible puissance mais il n’est pas encore sûr quels systèmes seront mis en place.

La société a déjà construit un prototype de carte qui pourrait fonctionner comme micro serveur mais n’a pas encore déterminé quelle charge de travail serait utilisée.

Des dizaines de micro serveurs installés dans un châssis pourraient réduire la consommation d’énergie, les besoins en espace et  le coût par rapport à un plus petit nombre de serveurs 1U ou 2U traditionnels, mais IBM continue toujours ses recherches sur les systèmes à utiliser et attend pour déterminer qui serait le public cible.

Après quelques retards, Hewlett -Packard a lancé son premier serveur Moonshot plus tôt cette année et l’a récemment mis à jour avec les nouvelles puces Avoton d’Intel. Le serveur est destiné aux applications de travail Web a grande échelle et HP clame que Moonshot est 90% plus économe en énergie qu’un serveur Proliant DL380 plus traditionnel.

Alors qu’IBM planche sur des micros serveurs, la société travaille également sur l’introduction d’autres types de conception de serveurs haute densité.

Cette semaine a vu l’introduction de NextScale , un système de serveur rack pouvant accueillir jusqu’à 84 systèmes x86 et 2,016 processeurs.

L’un des éléments du châssis est le NeXtScale N1200, un boitier 6U pouvant contenir jusqu’à 12 NeXtScale nx360 M4 serveurs. Chaque serveur M4 nx360 NeXtScale sera en mesure d’accueillir jusqu’à deux processeurs, jusqu’à 256 Go de RAM, deux disques durs ou quatre disques SSD. Le serveur est destiné aux analyses, bases de données et à l’informatique technique.

Les boîtiers 6U peuvent partager des outils de refroidissement et les alimentations électriques, réduisant les coûts d’énergie.

Le premier système NextScale sera basé sur les puces Intel Xeon E5 -2600 v2. Les nouvelles puces de serveur, basées sur le processeur Ivy Bridge, auront jusqu’à 12 processeurs et consommeront entre 70 watts et 130 watts d’énergie.

Chaque carte serveur possède son propre espace de stockage et des composants réseau et se connecte directement au dessus du châssis pour la mise en réseau. D’autres éléments, tels que des processeurs graphiques, peuvent être attachés à un slot PCI- Express 3.0, et une carte peut apporter différents types de réseaux comme InfiniBand jusqu’aux serveurs.

Le châssis NextScale est souple et pourrait être étendu aux micros serveurs à l’avenir. IBM ne veut pas avoir à revenir en arrière et concevoir un châssis différent lorsque ses micros serveurs sortiront.

Creative IT est spécialisé en dépannage de produits IBM et HP et en  récupération de données de disque dur de serveurs. Pour plus d’informations, merci de contacter le 04 42 59 22 91 ou d’envoyer vos questions à info@creativeit.fr

Comment supprimer vos données digitales avant de vous séparer de votre ordinateur ?

Acheter un nouvel ordinateur est un moment euphorisant. Cependant, un problème se pose : que faire de son vieil ordinateur ? La première solution serait de garder le PC pour en faire un deuxième ordinateur ou un serveur multimédia. La deuxième serait de le vendre ou de le donner à un ami ou à un membre de la famille. Quelle que soit l’option choisie, il est important de ne pas le vendre ou de le donner avec vos données personnelles encore sauvegardées dessus.

Malheureusement, il n’est pas possible de placer vos fichiers sensibles dans la Corbeille, puis de la vider car cela ne supprime pas complètement les fichiers. Cette action les cache uniquement du système d’exploitation jusqu’à ce qu’elles soient remplacées par d’autres données. Il est facile de les récupérer avec les bons logiciels.

Alors comment peut-on se débarrasser de ses informations sensibles pour de bon lorsque celles-ci sont sauvegardées sur un disque dur magnétique traditionnel.

 

1. Effacer le disque dur complètement

La méthode la plus rapide pour détruire ses informations personnelles est de détruire toutes les données du disque dur en le formattant. Cela peut etre fait manuellement ou tout simplement en ré-installant Windows.  Les utilisateurs de Windows 8 peuvent aller dans Paramètres PC >> Général >> Effacer tous les fichiers et réinstaller Windows. Les utilisateurs de Windows 7 peuvent consulter le manuel de l’ordinateur ou aller sur le site de Microsoft pour trouver la meilleure manière de le faire.

Ce formatage rend le travail d’un voleur de données plus difficile, mais pas impossible. Sur les plus gros disques durs, il existe encore de grands espaces vides où se trouvent les anciennes données.

Pour vraiment se débarrasser de ses données, l’on peut utiliser un programme comme Darik’s Boot and Nuke qui sauvegardent de nouvelles données incongrues sur les anciennes plusieurs fois et formattent le disque dur afin d’etre sur qu’elles aient disparues. Cette méthode est celle préconisée par des agences telles que la CIA et autres ministères de la Défense pour se débarrasser de leurs données. Apres cette opération, le disque dur est vide et il faut ré-installer le système d’exploitation et les programmes.

 

2. Supprimer seulement les fichiers sensibles

Il existe un moyen d’effacer complètement les données personnelles, tout en laissant Windows et les programmes. Cela peut etre fait même si l’on ne souhaite pas se débarrasser de son ordinateur.

Si l’on prend un programme comme Eraser pour Windows ou Permanent Eraser pour Mac,  comme Darik’s Boot and Nuke, il réécrit sur les informations à supprimer plusieurs fois pour s’assurer qu’elles ont vraiment disparues. Cependant, ils ne se limitent uniquement qu’aux fichiers sélectionnés.

Cette méthode fonctionne uniquement si l’on donne son ordinateur à quelqu’un que l’on connait. Ainsi, si un fichier a été oublié, cela n’est pas une catastrophe. En plus, on leur évite d’avoir à ré-installer les programmes importants de l’ordinateur. Et l’on peut même installer quelques programmes essentiels dont ils peuvent avoir besoin.

 

3. Détruire le disque dur

Si l’on n’a plus besoin de son disque dur, le détruire physiquement est la meilleure façon de s’assurer que les données ne tombent pas entre de mauvaises mains. Certaines personnes utilisent une perceuse, une ponceuse ou un marteau. L’important est de s’assurer que les plateaux du disque dur sont suffisamment endommagés pour qu’ils ne tournent plus jamais. Passer un aimant puissant sur les plateaux plusieurs fois permet de brouiller l’information – mais en faisant en sorte de le tenir éloigné de votre nouvel ordinateur.

 

Pour obtenir des informations ou conseillent sur la destruction sécurisée de données de disque dur ou de serveur, ou pour effectuer le transfert de données sur un nouvel ordinateur, Creative IT est le spécialiste de la récupération de données à l’écoute des particuliers, entreprises et organisations dans toute la France, du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00 au 04 42 59 22 91.

Comment récupérer des données lorsque le disque dur tombe en panne

Imaginez que vous soyez occupé à travailler sur votre ordinateur et que vous deviez accéder aux documents stockés sur votre disque dur externe. Vous le branchez, préparez-vous à trouver vos données, et … rien ne se passe. Votre disque dur ne fonctionne pas. Avant de paniquer, il y a plusieurs choses que vous pouvez essayer de faire avant d’appeler des professionnels de la récupération de données.

Recuperation disque dur

Composants internes d’un disque dur

La perte de données peut être due à un certain nombre de facteurs, y compris deux qui sont les plus courants. La première (et la plus simple à résoudre) est liée a un problème de logiciel. Par example, vous avez accidentellement supprimé un dossier important et vidé la corbeille, ou formaté le mauvais disque par erreur. Le deuxième et probablement la cause la plus commune de perte de données est un problème avec le disque dur lui-même. Compte tenu de la complexité des unités de stockages modernes, il n’est pas étonnant qu’ a tout moment, quelque chose peut s’arreter de fonctionner. Lorsque le disque souffre d’une forme d’échec, il y a souvent peu de choses que vous pouvez faire vous-même pour récupérer les données et les services de récupération de données par des professionnels sont habituellement nécessaires. Cependant, il existe certaines défaillances que vous pouvez tenter de résoudre vous-même.

Récupérez vos données avec un logiciel

Lorsqu’il s’agit d’une perte de données d’origine logiciel, la première et la plus importante chose à retenir, est de ne pas travailler avec le disque dur en question. Chaque seconde que le lecteur est connecté à un système en marche est une seconde perdues dans le cadre de vos chances de récupération. Votre système d’exploitation lit et ecrit sur votre lecteur constamment, que vous soyez actif ou non. Maintenant que votre système voit dans les données supprimées un «espace libre», il se fera un plaisir de remplacer cette zone avec d’autres écritures et mettra alors en péril vos chances de récupération.

Il faut immédiatement arrêter l’ordinateur connecté au disque dur sur lequel vous avez supprimé les données. Maintenant que votre disque est sécurisé,  vous pouvez faire un clonage du disque et tenter la récupération de ce clone. Il y a un certain nombre de façons de cloner le disque dur, dont certaines plus faciles et plus rapides que d’autres.

Scannez le clone avec différents programmes de récupération. Il existe de nombreuses options, des logiciels gratuits et payants sont disponibles. Recuva est une bonne option gratuite, tandis que Zéro Assumption Recovery fonctionne bien aussi mais est payant.

 

Récupérez vos données avec des équipements et outils

Nous venons de voir la récupération de données si celles-ci ont été supprimées. Cependant, qu’est qu’il arrive si votre lecteur n’est pas détecté par votre PC ? Ou si votre ordinateur peut voir le disque, mais se bloque au moment où vous tentez d’y accéder ? Qu’en est-il si le disque dur est complètement mort et ne tourne même pas ? Nous allons vous présenter brièvement les principales composants d’un disque dur, voir quels composants peuvent échouer et quels sont les symptômes que chaque échec pourrait exposer.

PCB : Il s’agit de la carte de circuit imprimé (souvent vert) attaché sur le fond de votre disque dur. Il abrite le contrôleur principal (l’équivalent de la CPU de votre ordinateur) ainsi que de nombreux autres contrôleurs électroniques. C’est l’interface qui transforme votre 0 et 1 du plateau en données utilisables que votre ordinateur peut comprendre.

Plateaux : Votre lecteur contient un ou plusieurs plateaux circulaires minces. Ceux-ci tournent entre 5.900 rpm à 7200 rpm et ils sont les médias qui stockent réellement vos données. Fait de verre ou d’une certaine forme d’alliage et revêtue d’une couche magnétique, ils peuvent stocker jusqu’à 4 To de données.

Assemblage des têtes : Les données provenant des plateaux de votre disque dur sont lues grace à une série de têtes de lecture et d’écriture. Pendant le fonctionnement, ces têtes ne sont pas réellement en contact avec la surface des plateaux. En fait, ils volent légèrement au-dessus de la surface du disque, lorsqu’ils effectuent la lecture et l’écriture des données. Typiquement, un lecteur aura deux têtes par plateau, de sorte qu’un grand lecteur de capacité avec trois plateaux sera jumelé avec six têtes, une pour chaque côté de chaque plateau. Si ces têtes tombent en panne ou si le disque dur est tombé ou renversé, celui-ci peut avoir un accident de la tête où les têtes ne volent plus au-dessus des plateaux, mais rentrent contact directement avec la surface et détruisent vos données en tournant à quelques milliers de tours par minute.

Firmware : Votre lecteur possède son propre mini système d’exploitation afin de traiter toutes les données et les opérations nécessaires pour y accéder. La plupart de ce firmware est stocké sur les plateaux. Une petite partie est stockée sur la carte PCB, ce qui est nécessaire lorsque le disque démarre. Le firmware peut aller mal, conduisant à l’inaccessibilité de vos données. Malheureusement, le firmware du disque dur n’est pas similaire a celui de votre téléphone portable ou de votre tablette, et vous ne pouvez pas simplement le mettre à jour ou le reflasher. Chaque disque dur a ses propres modules et paramètres uniques qui sont très complexes.

Maintenant que nous comprenons mieux les composants de base d’un disque dur,  nous pouvons présenter quelques pannes courantes et les symptômes que vous pouvez rencontrer, déterminer quel composant pourrait être la cause du problème et voir si nous pouvons résoudre certains de ces problèmes sans avoir recours a une intervention professionnelle.

 

Si votre disque dur ne tourne pas du tout

C’est le seul cas où vous avez une assez bonne chance de ressusciter votre disque due si vous êtes prêt à y mettre du temps et des efforts. Si le lecteur ne fait absolument rien lorsque vous l’allumer (pas de bruit du tout), le problème est a 99% un problème de PCB. Avec les lecteurs plus anciens, vous pouvez parfois trouver un PCB identique sur un autre disque dur, faire l’échange et récupérer les données perdues. Cependant, sur de nouveaux disques, la technologie et l’architecture ont changé et chaque disque contient des microcodes uniques. Faire un échange de PCB avec un autre identique n’a pratiquement aucune chance de réussir et peut être carrément dangereux pour vos données.

Laboratoire de récupération de données Creative IT

Récupération de disque dur en salle blanche

Il existe deux principales causes de panne, soit une diode TVS (fusible) a court-circuité par surtension ou une composant essentiel du PCB a échoué. Les PCB de disque dur ont souvent deux diodes TVS qui agissent comme des fusibles pour protéger votre disques dans le cas d’un pic de puissance. Il y aura probablement deux d’entre elles: l’une pour le 5V et l’autre pour le 12v. Si vous avez accidentellement branché le mauvais adaptateur d’alimentation sur votre disque dur externe, ou vous avez créé une surtension et peut-etre qu’une diode TVS a laché. Si la diode TVS qui a court-circuité est la seule victime et le reste des composants du PCB sont OK, retirer la diode en panne est suffisant pour ramener le lecteur à la vie.

Vous pouvez tester avec un multimètre : si la diode indique 0 ohms, ou à peu près 0 ohms, elle en effet subi un court-circuit. Lorsque de ce court-circuit, ces diodes ont souvent une odeur de brûlé et presente meme des dommages de brûlure visibles. Notez que lorsque une diode TVS est retiré du disque dur, celui-ci n’est plus protégé et il faut s’assurer que l’alimentation vous vous utilisée est correcte et saine.

Si les diodes TVS ne sentent pas brûlé et montrent des mesures correctes, alors le problème vient du PCB en lui-même. Un PCB de remplacement est nécessaire, mais il ne s’agit pas seulement d’un échange standard. Il y a une puce avec une broche de 8 ROM sur la plupart des PCB qui contient des informations de firmware uniques et nécessaires pour démarrer le lecteur. Cette broache doit être déplacée de l’ancien PCB sur le nouveau pour que l’intervention réussit. Certains disques durs, comme les Western Digital, n’ont pas cette broche et le firmware est stocké dans le contrôleur principal qui est pratiquement impossible de se déplacer.

Si vous souhaitez remplacer le PCB, il faut trouver un PCB identique et y ajouter la puce. Il existe beaucoup de fournisseurs sur internet qui vont vous vendre un PCB correspondant. Certains d’entre eux offrent même de déplacer la puce ROM pour vous, vous épargnant les tracas de la soudure et un éventuel endommagement de la puce. Si le PCB était le seul composant endommagé et les parties internes du disque dur sont intactes, après le remplacement et l’échange de la puce, le disque devrait être opérationnel à nouveau. Un autre élément lié au PCB qu’il faut également vérifier sont les contacts de la tête. Parfois, ils se corrodent avec le temps, mais sont faciles à nettoyer avec une gomme.

 

Si votre disque dur tourne mais émet des cliquetis

Il s’agit d’une panne grave qui indique un problème de tête. Cela pourrait également signifier que votre disque a subi des dégâts sur le plateau si un accident de la tête s’est produit. Dans tous les cas, c’est un travail pour les professionnels en recuperation de donnees. Le lecteur devra être ouvert dans un environnement de salle blanche dans un laboratoire et des têtes de rechange montées de façon à essayer de récupérer vos données. Si votre lecteur emet des bruits de cliquetis, il vaut mieux l’éteindre et le laisser dans cet état jusqu’à ce que vous pouvez l’envoyer à une entreprise de récupération. Essayer de l’allumer dans cet état pourrait dégrader le disque encore plus et accroitre le nombre de donnees qui ne sera plus recuperable.

 

Si vos disques tourne, s’il est détecté par votre ordinateur, mais se bloque lorsque vous essayez d’y accéder

Cela signifie généralement que le support magnétique est dégradé. Il y a une grande quantité de secteurs défectueux que le disque dur essaie de lire et, à défaut d’y arriver, il se bloque. C’est un problème courant qui se produit au fil du temps et peut être contourné, mais seulement avec du matériel de récupération de données professionnel, plus précisément un imageur de disque dur. Si vous regardez les valeurs SMART du disque, vous remarquerez une grande quantité de secteurs réalloués ce qui confirmera vos soupçons. Si les données sont importantes, alors envoyez-le disque dur chez des pros.

Si vous essayez d’effectuer la recuperation vous-même et prenez le risque d’aggraver ainsi le problème ou de perdre vos données completement, alors vous pouvez essayer un imageur de logiciels qui peuvent contourner les mauvaises zones. Etant donné que les commandes du logiciel vont finalement dans le BIOS, l’efficacité est limitée. La meilleure option est une application Linux gratuite appelé dd_rescue. Elle peut sauter les mauvaises zones et faire une image dans le sens inverse.

 

Si votre disque dur fait un bip sonore lorsque vous l’allumez

Les bips sonores vous entendez sont les bruits du moteur qui essaie de faire tourner le disque dur mais n’y réussit pas. Ceci est causé par deux pannes mécaniques graves. La plus courante est ce qu’on appelle collage. Les tetes de votre disque dur se mettent soit dans le centre ou sur une rampe en bordure de celui-ci lorsqu’il n’est pas utilisé. Rappelez-vous que les têtes ne sont pas en contact avec la zone de données des plateaux, mais qu’elles les survolent juste au-dessus. Parfois, les têtes ne se posent pas correctement et les plateaux s’arrêtent de tourner avec des têtes encore sur la zone de lecture des et d’écriture des données. Les surfaces extrêmement lisses des deux plateaux et des têtes font qu’ils collent littéralement à l’autre, d’où le nom de collage. Le lecteur doit être ouvert dans un laboratoire, les têtes soigneusement enlevées et probablement remplacées.

L’autre cause pourrait provenir de l’axe du moteur. C’est l’axe autour duquel tournent les plateaux. Il peut devenir coince si le lecteur subit un choc ou s’il tombe. Ce n’est pas une panne particulièrement courante, sauf pour les disques Seagate car ils ont un axe particulièrement fragile. Il y a deux façons pour que ce problème soit résolu, nécessitant les services d’une societe specialisee. Soit la broche peut être remplacée, soit les plateaux sont déplacés vers un nouveau disque dur avec têtes et le PCB.

 

Si votre disque dur semble fonctionner normalement mais n’est pas détecté, ou s’il est détecté avec une capacité incorrecte

Cela indique généralement un problème avec un certain secteur du firmware. Soit il n’est pas lu correctement, ce qui pourrait effectivement être un problème de tête, soit il y a une corruption qui doit être résolue. Avec les disque durs d’aujourd’hui il n’y a rien que l’utilisateur puisse y faire a part envoyer le disque dur chez un professionnel.

Il y a quelques cas où vous pouvez tenter de récupérer vos propres données. Si vous avez accidentellement supprimé vos données, vous pourriez avoir une chance d’y arriver. Si le disque dur est complètement mort et qu’il ne se met même pas sous tension,vous pouvez essayer le remplacement du PCB. En dehors de cela, si votre disque dur fait des bruits inhabituels ou s’il agit d’une manière particulière, vous aurez besoin de le remettre a une société de récupération de disque dur comme Creative IT. Rappelez-vous que toute tentative de récupération de données est risquée. Si les données sont importantes, il faut prendre directement contact avec nos techniciens en récupération de données.

PC Tablettes : Sony dévoile l’Xperia Z

Sony vient de dévoiler la tablette la plus mince et la plus légère en son genre. La sortie de la tablette n’a encore été confirmée qu’au Japon mais plus de détails sont attendus le mois prochain lors du Mobile World Congress qui se tiendra à Barcelone du 25 au 28 février.

Au-delà d’être mince, la nouvelle tablette de Sony peut aussi se targuer d’être la plus légere pour sa taille.  Sony indique qu’elle ne pèse que 495g, quelques grammes de moins que la tablette Toshiba Excite 10 LE qui, auparavant, a revendiqué le titre.

L’Xperia Tablet Z suit la sortie de sa tablette S de l’année dernière, qui ne se vend pas en grand nombre.

La tablette Z dispose d’un affichage à haute résolution de 10,1 pouces (1920 x 1200) qui sera équipé de la technologie Bravia de Sony Mobile – tout comme son dernier smartphone.

La Z Tablet partage aussi quelques autres fonctionnalités avec le nouveau téléphone car il est à la fois étanche à la poussière et à l’eau. La tablette Z est juste mince 6.9mm, ce qui rend beaucoup plus mince que l’iPad 4 (9.4mm), le Google Nexus 10 (8.9mm) et même le mini iPad 7 pouces (7,4 mm).

En plus d’être le plus mince tablette 10 pouces, le Xperia Tablet Z parvient également à prendre le titre de la plus légère tablette 10 pouces à seulement 495 g, par rapport à 662g pour l’iPad 4.

La tablette fonctionnera sous Android 4.1 et sera propulsée par une puce Qualcomm Snapdragon, avec un processeur quad-core 1.5GHz couplé avec 2 Go de RAM. En termes de stockage, la tablette sera livrée avec 32 Go intégré, et cette capacité sera extensible à l’aide d’un slot pour carte microSD.

Sony a présenté sa technologie NFC «one-touch» lors de sa conférence de presse du CES, et comme le smartphone, la Z Tablet a également été concue avec cette technologie. Elle permettra de relier la tablette avec d’autres appareils Sony Entertainment à domicile comme les téléviseurs et haut-parleurs, permettant de partager du contenu facilement.

Pour les photos, Sony a inclus un capteur haute qualité de 8 mégapixels Exmor R à l’arrière de la tablette Z, et ce, afin d’optimiser les situations de faible éclairage.

Les tablettes seront disponibles en noir ou blanc, mais jusqu’à présent, la société n’a annoncé que la disponibilité au Japon – et même là, il n’a pas annoncé une date de sortie ou de prix.

Sony s’efforce d’occuper une partie importante du smartphone très lucrative et les marchés tablette, mais il fait face à beaucoup de concurrence – d’Apple et Samsung en particulier. Avec le lancement du Xperia Z et Z Xperia Tablet, il est clair que Sony espère renforcer la marque pour faire concurrence aux iDevices d’Apple et a la gamme Galaxy de smartphones et tablettes de Samsung. Même si Sony a du mal ces derniers temps, le PDG de la société, Kaz Hirai, a réitéré sa promesse lors du CES, de se concentrer sur les appareils grand public afin de remettre la marque au top des constructeurs de technologies. Sony semble être dans une position unique pour offrir du matériel et du contenu à ses clients, avec sa combinaison de TV, smartphones et tablette d’affaires ainsi que son label de musique et studio de cinéma.Toutefois, la société a été incapable de faire travailler efficacement ses atouts jusqu’à présent.

Creative IT est spécialisé en dépannage et assistance technique de PC, portables et tablettes Sony.

 

Stockage de données : Premiers lecteurs flash USB de 1 To à venir

Kingston Technology va bientôt lancer le premier lecteur flash de 1 To, un périphérique USB 3.0 susceptible de coûter plus que le coût d’un PC seul.

La compagnie a déclaré que ses «DataTraveler HyperX Predator” seront mis en vente ce trimestre, et qu’ils ont été concu pour “les utilisateurs qui travaillent avec des fichiers vidéo ou des fichiers graphiques de grande taille, ou des joueurs de jeux videos aimant voyager avec leur bibliothèque entière.”

Kingston a déjà lancé une version 512 Gb, qui peut etre achetée sur leur site pour US $ 1.337 (1.025 euros environ).

Les lecteurs flash comprennent un boitier métallique constituée d’un alliage en zinc et mesurant 72mm de long et 27mm de large.

Les deux lecteurs prennent en charge la norme USB 3.0 actuelle, avec des vitesses de lecture allant jusqu’à 240 Mo par seconde et d’écriture des vitesses allant jusqu’à 160 Mo par seconde. Ils peuvent également marcher avec la norme USB 2.0.

Les vitesses de transfert sont en train de devenir un goulot d’étranglement alors que les processeurs graphiques standards permettent la manipulation de fichiers de plus en plus volumineux.

Kingston dit que ces périphériques coûteux sont accompagnés par une garantie de cinq ans.

Creative IT est une société experte en récupération de données et peut etre contactée pour des renseignements sur le lecteurs flash USB au 04 42 59 22 91

PC portable : Comment choisir l’ordinateur portable le plus adapté aux besoins de l’utilisateur

Les ordinateurs portables ont changé de façon spectaculaire au cours des derniers mois, ce qui rend les choix d’achat plus difficiles.

Par tradition, les PC portables ont toujours été conçus simplement, avec design à clapet et un affichage replié sur le clavier. Le choix était souvent basé sur des facteurs tels que le prix, le poids et les performances. Mais tout cela est aujourd’hui différent ; il existe maintenant de nouveaux designs ainsi que des systèmes d’exploitation différents sensés combler les besoins d’utilisateurs disparates mais qui rendent le choix d’un ordinateur portable une tache complexe.

1. Définir les besoins et le budget

Avant de faire l’achat d’un PC portable, il faut penser à l’utilisation de la nouvelle machine. Sera-t-elle utilisée pour des voyages d’affaires et devra donc être légère ? Ou servira-t-elle de PC pour toute la famille ou pour un élève ou étudiant ? Est-on à la recherche d’un ordinateur portable haute performance qui permet le visionnage de jeux 3D ou de vidéos ?

Ordinateur portable d’entreprise : pour quelqu’un faisant de nombreux voyages d’affaires, la mobilité et la robustesse sont des caractéristiques importantes pour un portable. De nombreux PC portables ont été conçus pour amortir les chocs tout en ayant un look élégant et attrayant. Les performances du PC sont, dans ce cas, moins importantes que la portabilité, la robustesse et la durée de vie de la batterie.

PC familial à partager : Beaucoup de familles avaient l’habitude de partager un petit PC dans le salon. Aujourd’hui, les PC portables avec un écran de 17 pouces ou plus remplissent ce rôle. Pour de nombreuses familles, des écrans de grandes dimensions et une grande capacité du disque dur l’emportent sur des facteurs tels que la performances et l’autonomie.

Ordinateur portable pour étudiant : Les élèves du secondaire ont besoin ordinateurs portables qui prennent en charge la mobilité avant tout, mais pas tellement les performances, et ce, afin de minimiser les coûts d’achat de l’ordinateur portable. Beaucoup d’étudiants préfèrent des machines plus robustes. La performance est une plus grande considération aussi, mais un espace de travail limité rend l’acquisition d’un PC portable de petite taille plus judicieux.

Ordinateur Razer Blade pour Gamers

Le PC portable Blade de Razer a été conçu pour les gamers.

Ordinateur pour les jeux : les joueurs sur PC portable sont souvent disposés à accepter plus de poids et moins de portabilité si la qualité est meilleure. Ces fonctionnalités orientées sur la performance, avec des processeurs et de GPU hauts de gamme nécessitent des technologies de refroidissement plus complexes et volumineuses, ce qui signifie une augmentation du poids. Un PC Portable tel que le Razer Blaze rentre dans cette catégorie.

Indépendamment de besoins spécifiques, il faut comprendre l’utilisateur ciblé d’un ordinateur portable avant de l’acheter. Une fois les fonctionnalités définies, il faut décider d’un budget qui permettra d’affiner le choix. Cependant, il faut s’assurer que le budget prend en compte les accessoires essentiels. Par exemple, les élèves peuvent avoir besoin d’un disque dur externe pour les sauvegardes rapides, alors que les utilisateurs professionnels souhaitent prendre un contrat de garantie allongée pour des remplacements rapides en cas de panne.

Enfin, il convient meme de se demander si l’on a besoin d’un ordinateur portable. Les ventes de tablettes sont montées en flèche au cours des deux dernières années, et ce, pour une bonne raison: elles coûtent généralement moins qu’un ordinateur portable, elles sont beaucoup plus faciles à transporter, et elles démarrent plus vite que la plupart des PC. Pour un utilisateur à la recherche d’ un appareil mobile pour naviguer sur le Web, regarder des vidéos et jouer à des jeux simples avant tout, un PC tablette pourrait faire très bien l’affaire.

2. L’évolution des facteurs de forme

Windows 8 a suscité une quantité remarquable d’innovations dans la conception des ordinateurs portables. Certains nouveaux ordinateurs portables, tels que l’Ultrabook HP Envy TouchSmart 4, intégre un écran tactile dans un design à clapet standard. D’autre part, des designs hybrides tels que le Lenovo IdeaPad Yoga et Dell XPS 12 utilisent des mécanismes de conversion astucieux pour proposer aux utilisateurs une tablette tactile et un ordinateur portable dans une seule enveloppe physique. Cependant, il faut garder en tête le budget initital. En efft, Windows 8 rend les écrans tactiles extrêmement attrayants, mais l’ajout de la technologie tactile pour un PC augmente son coût.

Lorsque l’on considère l’un des nouveaux modèles hybrides, il est important de ne pas perdre de vue l’évaluation des besoins. Pour un voyageur d’affaires qui fait de fréquentes présentations à ses clients, un ordinateur hybride équipé d’un écran tactile est intéressant. L’utilisation d’une tablette avec contrôle tactile pour exécuter une présentation est beaucoup plus facile que d’avoir à manipuler un PC avec une lourde coque et un pavé tactile tout petit.

Cependant, même si un PC hybride est attirant, il faut toujours s’assurer qu’il a les fonctions de bases néssaires. Par exemple, le Sony Duo 11 est une bonne tablette, mais son clavier ne pourra pas satisfaire les utilisateurs qui écrivent beaucoup sur leur ordinateur portable.

3. Les composants internes

Une fois que les besoins et le budget établi, il faut se plonger dans le monde des composants internes. Comprendre comment fonctionne un ordinateur portable peut aider à choisir un système à bon escient.

- Processeurs : Les processeurs Intel qui ont le mot «Core» dans leur nom emploient les meilleures architectures fabriquées par la société.

Ultrabooks et autres PC portables ultra-portables utilisent des processeurs à très basse tension (ULV ou Ultra-Low Voltage). Ce sont les CPU les plus économiques en énergie, ce qui signifie qu’ils chauffent moins et peuvent s’intégrer dans des systèmes très minces. Les processeurs Intel ULV sont souvent marqués d’un “u”, comme par exemple, le Core i5 3317u. Les performances du processeur ne sont pas aussi bonnes que celles d’un processeur brute – la vitesse des processeurs ULV n’étant pas particulièrement élevée.

Les CPU d’ordinateur portable grand public que l’on trouve dans la plupart des ordinateurs portables polyvalents offrent de meilleures performances, mais ils ont aussi besoin de systèmes de refroidissement plus efficaces, ce qui rend ces systèmes plus lourds. Les systèmes haut de gamme peuvent avoir été conçus avec des CPU quad-core, dont les quatre cœurs de processeur améliorer les performances des applications.

Une autre classe de processeur est l’unité de traitement accéléré (Accelerated Processing Unit ou APU). Construit par AMD, ces processeurs ont de plus puissants moteurs graphiques intégrés que les processeurs Intel équivalents. En conséquence, les taches demandent plus de puissance graphique fonctionnent avec eux, même si leur performance CPU standard est souvent plus faible. Les systèmes configurés avec les processeurs Intel peuvent aussi avoir un GPU de Nvidia ou AMD séparé pour booster les performances graphiques, ce qui augment le poids et réduit l’autonomie de la batterie.

- Mémoire : La plupart des ordinateurs portables d’aujourd’hui sont livrés avec au moins 4 Go de RAM. Windows 8 est plus économe en mémoire que les versions antérieures de Windows, donc dans de nombreux cas, 4 Go est suffisant pour une utilisation normale.Pour ceux qui souhaitent créer des feuilles de calcul massives ou modifier de photos numériques haute définition, il faudra peut-être plus que 4Go. Si c’est le cas, il est important de s’assurer que le système envisagé est disponible peut accueillir de grandes quantités de mémoire. La plupart des Ultrabooks sont limités à une partie fixe de 4 Go de RAM, sans possibilité pour l’utilisateur d’acheter davantage ou de mettre à niveau le système.

- Affichage : Il n’est pas possible de changer le type d’écran d’un ordinateur portable alors il est important de choisir le type de dalle avec précaution. Deux facteurs sont pertinents: la technologie de fabrication de la dalle ainsi que sa résolution.

Les technologies utilisés pour les dalles LCD n’ont pas beaucoup changé au cours des dernières années. Bien que les écrans tactiles soient de plus en plus fréquents, les dalles LCD qui se trouvent dessous continuent d’utiliser l’une des trois technologies de base: twisted nematic ou TN, in-plane switching (IPS) ou alignement vertical (MVA ou PVA ).

Les dalles TN sont les plus courantes, principalement parce qu’elles sont les moins chères. La plupart des ordinateurs portables les moins chers sont livrés avec cette technologie TN. Ces écrans LCD ont des temps de réponse rapides et une bonne efficacité énergétique, mais leur profondeur de couleur est plus faible (généralement 6 bits par pixel), c’est pour cela qu’ils ne sont pas adaptés pour la retouche photo et de montage vidéo qui demande de la précision dans les couleurs. Les dalles TN ont également une gamme relativement étroite d’angles de vision acceptables, avec un grand contraste et des changements de couleur visibles en dehors de l’axe de vision.

Les dalles IPS ont tendance à offrir plus de profondeur et une meilleure précision de couleur si elles sont utilisées à bon escient. La plage d’angles de vision acceptable est plus large aussi. Jusqu’à récemment, les temps de réponse d’une IPS étaient lents, ce qui entraînait parfois des “bavures” visibles sur le contenu vidéo ou les jeux ; mais les nouvelles variantes dalle IPS ont permis d’améliorer le temps de réponse de leurs prédécesseurs. Les dalles IPS sont de plus en plus courantes dans des modèles de portables haut de gamme.

Les dalles MVA ou PVA, bien que moins fréquentes, sont disponibles sur certains ordinateurs portables. Elles offrent un bon équilibre entre la précision des couleurs et le temps de réponse, mais ne se distinguent pas dans l’une ou l’autre des catégories.

L’autre facteur clé à considérer lors du choix d’un affichage est sa résolution. Avec les ordinateurs portables sous Windows, un plus grand nombre de pixels n’est pas toujours mieux. Une densité de pixels très élevés, par exemple, dans un affichage de 1920 x 1080 sur une dalle de 11 pouces résulte à des caractères minuscules, rendant le texte difficile à lire. Il est bien sur possible d’augmenter la taille du texte en agrandissant la fenêtre ouverte, ce qui signifie que vous ne pouvez pas ouvrir autant de fenêtres sur l’écran, ce qui annule l’avantage que procure une haute résolution.

D’autre part, un écran LCD de 17 pouces qui offre une résolution de 1366 par 768 laisse facilement voir les pixels. Cela peut être particulièrement ennuyeux lorsque l’on visionne du contenu vidéo.

- Stockage :Le stockage est l’un des sujets les plus brûlants liés aux ordinateurs portables d’aujourd’hui, les disques SSD devenant de plus en plus populaires. Les disques dur SSD réduisent considérablement le temps de démarrage et améliorent la réactivité du système, car ils ont la charge les programmes et les données plus rapidement. Si un fabricant de PC propose un SSD en option de mise à niveau, il est préférable de passer à coté de l’augmentation de la vitesse du processeur et de prendre le SSD à la place. Cependant, les disques SSD sont souvent liés à des modèles haut de gamme.

La taille minimale pour la plupart des utilisateurs est de 128GB. Si le budget le permet, 256 Go est mieux, car Windows lui-même consomme entre 20 et 30 Go de l’espace du disque dur.

Certains utilisateurs d’ordinateurs portables, notamment les vidéastes ou photographes, ont besoin de beaucoup de capacité de stockage. Dans ce cas, il est préférable de choisir un disque dur traditionnel. Les ordinateurs portables les plus récents à processeur Intel ont souvent une option pour améliorer les performances du disque dur en y ajoutant un petit disque SSD  de16 Go à 32GB pour stocker les données du disque dur. Cet arrangement vaut bien son cout supplémentaire, souvent modeste, le disque SSD améliorant le temps de démarrage et de chargement des programmes. Cependant, cela ne va pas beaucoup aider les performances globales des programmes  sur les systèmes qui doivent souvent lire ou écrire sur le disque dur. Il peut également être envisageable  d’acquérir un disque dur USB 3.0 un accessoire pour le portable.

- Connectivité et ports USB : Les ports USB permettent de connecter un clavier, une unité de stockage externe, une station d’accueil et même certains écrans LCD au PC portable. Malheureusement, les ordinateurs portables sont généralement livrés avec très peu des ports USB. La plupart des Ultrabooks, par exemple, n’ont que deux ports USB. Si l’on recherche un système de stockage externe, il est important d’avoir au moins un port USB 3.0 (SuperSpeed) pour améliorer le débit  si le disque dur du portable en question est compatible avec USB 3.0.

Creative IT est le spécialiste du PC portable en France et propose des conseils pour l’achat, la mise à jour et la mise à niveau de tous les ordinateurs.